dimanche 29 avril 2007

Où est la pluie?

Je n'avais pas dix ans quand j'ai pour la première fois entendu parler des changements climatiques et de l'effet de serre, du trou dans la couche d'ozone et de la mort des forêts. J'en ai fait des cauchemars. Rétrospectivement, il me semble que cette prise de conscience publique et partagée a marqué la fin de mon enfance.

Le premier sursaut passé, de longues années se sont écoulées où l'on en parlait plus. Les avertissements du passé apparaissaient alors comme une supercherie médiatique et rien d'autre. A 18 ans j'ai passé mon permis de conduire comme tout le monde, j'ai pas mal voyagé en avion, je suis aujourd'hui usager des transports en commun et cycliste convaincue.
La voiture est toujours restée dans ma tête un mal pas si nécessaire, un danger tuant directement ou indirectement. J'ai été vaccinée à la mauvaise conscience écologique. Je ne dirais jamais que je n'ai pas su.

Aujourd'hui j'ai 27 ans et je vis le premier mois d'avril sans une goutte de pluie, et sous des températures de juillet. Le vieux adage "En avril ne te découvre pas d'un fil" apparaît comme désespérément démodé cette année.

Les discours stéréotypés et moralisateurs qu'on entend aux caisses de supermarché m'insupportent eux aussi de plus en plus: "Ce n'est plus comme avant, ce n'est pas normal ce temps...". L'impuissance qui s'en dégage, une culpabilité larvée mélangée à la nostalgie commune. Je suis inquiète moi aussi, et à défaut de moyens d'action efficaces, je préfère également le dire que de le taire.

(Photo: en Grèce, été 2001)

4 commentaires:

Anonyme a dit…

(de marie:) oui en effet ma soeur bien aimée! t'as raison, la pluie est très absente et le 'abrell abrell en wees net waat e well' semble s'être décidé! et ca me fout une trouille moi aussi!
bon le jour de la terre g lu plein de sites qui donnent des 'tips' comment consommer le minimum d'énergie, en débranchant la prise par exemple, dés quo utilise pas un truc...pour ce qui concerne la voiture...ca va 'etre dure pour moi tu sais comment jadorais avoir une voiture!! ;oP bon je t'embrasse très fort! marie

Anonyme a dit…

excuse moi pour mon francais abominable! ;oP

Mecha a dit…

Moien Marie!
T'as raison il y a plein de petites choses qu'on peut faire individuellement, au quotidien, mais ce qui me désespère, c'est tout le temps qu'on a laissé filer sans des mesures politiques conséquentes...Kyoto est un début et on va continuer, mais le temps presse, c'est ça que le temps nous rappelle ces jours-ci au jour le jour.
Moi aussi je t'embrasse très fort! Et arrête de dire que ton français est abominable! ;-)
Decke Kuss!

jacques a dit…

Das Klima wird uns wohl noch lange Zeit beschäftigen.

Praktisch versuche ich mein Scherflein zum Energiesparen beizutragen im Bewusstsein und mit dem schlechten Gefühl, dass ein wenig Recycling, Stromeinsparen und
Fahrradfahren nur ein Tropfen auf den heißen Stein sind.

Skeptisch schätze ich die Möglichkeiten einer wesentlichen, weltweiten Co2-Reduzierung ein. Wer kann eine Bremse für den ökonomischen Aufbruch von Indien und China fordern, wenn seine eigenen Vorfahren die Natur bedenkenlos ausbeuteten und wenn er selber heute seinen Lebensstandard nicht wesentlich reduzieren will? Es ist kaum vorstellbar, dass die Regierungen dieser Staaten die Kraft und den Willen haben, den Aufschwung zu dämpfen, wenn es um Fragen geht, die sie nicht unmittelbar betreffen. Die Vergiftung der chinesischen Agrarwelt z.B. ist ein Problem, das wohl stärker auf den Nägeln brennt als die Co2-Emission.

Meine Hoffnung richtet sich paradoxerweise an die Instanz, die uns auch in diese Lage gebracht hat. Ich denke an den wissenschaftlich-technologischen Komplex, von dem ich die Erfindung effizienter und ökologisch harmloser "Energieproduzenten" erwarte.