lundi 3 septembre 2007

Fête...

J'ai du mal à retrouver un rythme de travail. Enfin...c'est un bel euphémisme. Je n'en fous pas une, exprime bien mieux l'état actuel des choses. Le blog s'en ressent car le billet quotidien s'insère chez moi dans une routine liée au travail, et s'effondre automatiquement avec elle.

La faute aux fêtes qui
passent avec leur cortège de verres et de microévénements demandant par la suite une journée d'intégration et de désintoxication. La faute aussi aux voyages auxquels je rêve. Et la faute à mon directeur de thèse qui n'a pas le temps de me recevoir.

Ce weekend, on a fêté les 90 ans de l'amie d'enfance de ma grand-mère, qui s'est mariée avec un Flamand. Elles se sont rencontrées, jeunes filles, dans une colonie de vacances avant la seconde guerre mondiale, et étaient amies depuis. J'ai très envie de dire "elles sont amies depuis", mais ma grand-mère n'est plus depuis 6 ans. C'est donc pour introduire encore du présent dans cette histoire que j'ai voulu y être.


Mais c'est aussi parce que cette famille réellement nombreuse est une créature fascinante, avec à sa tête cette femme si gentille, et que nous y appartenons comme un bras à Shiva. Pour moi, elle incorpore véritablement une espèce de mère archaïque, une Urmutter. Une femme généreuse, fertile et heureuse de l'être. Elle a mis au monde 8 enfants, et petite je jouais dans l'énorme jardin avec les enfants de ses enfants. Dimanche, ce sont ses arrière petits-enfants qui ont joué à cache-cache dans les buissons.


Moi j'ai fixé des visages et j'ai tenté d'y associer des noms. Certains ont grandi, d'autres ont vieilli, mais le son dans lequel baignent les rencontres est toujours le même. Sauf qu'aujourd'hui je comprends mieux les mots flamands. J'ai papoté au soleil, endimanchée, avec l'Homme à mes côtés. C'était une belle fête.

(Photo: Yanick, fête des 35 ans)

2 commentaires:

lostinbangkok a dit…

Salut Sis!!
Quand tui aprles comme ça de cette fête je suis encore plus triste de ne pas avoir été là. Comme toi g connu cette famille, étant petite en jouant dans ce paradis appelé jardin! Ces mémoires comptent dans les meilleures qunad je repense à mon enfance!! Petite, sans soucis avec des gens viens et souriants, jaurais tellement voulu revivre, même si que pour le temps d'une fête, cet endroit avec ces gens et sa bonne atmosphère (et bouffe). Jespère que jaurais encore la chance et le temps dy retourner!
Bisous à toi!!! (Jespère quil y aura bcp de photos!!) Marie

Mecha a dit…

Coucou Sorella,
ne sois pas triste, il y aura bientôt de nouvelles occasions de les revoir, tous ces gens. Tout le monde a demandé après toi, tout le monde nous invite (ou presque) et certains ont même cru que tu étais là parmi eux... mais non, je ne suis pas toi, je suis moi ;-) Je n'ai pas fait de photos, mais je vais essayer de m'en procurer.
Decke Kuss,
Sista Mecha