dimanche 25 mars 2007

Une journée passée à glander


Glander est un grand art que peu de gens maîtrisent vraiment dans la durée. C'est le contraire de
  • accomplir un programme d'activités structuré et constructif
  • organiser le temps
  • être efficace
  • bouger
Attention, se reposer après une journée de travail n'est pas glander! Glander, c'est une activité en soi qui s'étire, en absence d'obligations, sur un temps indéterminé.

Moi-même je suis très peu douée pour cet art, probablement aussi peu que pour la musique ou les mathématiques.

Ce n'est que parfois, dans certaines circonstances que je peux m'en approcher, et me l'approprier (un petit peu), ce joli mot. Par exemple, lorsqu'il fait 30 degrés et que l'humidité de l'air est maximale. Ou alors le lendemain d'une fête, avec le manque de sommeil et le trop d'alcool, il m'arrive de glander toute une journée. Ou quand je suis malade.
Aujourd'hui, il y a un peu des deux dans l'air, une petite bronchite et un lendemain de fête (sage tout de même).

Et vous savez quoi? J'ai passé mon dimanche à glander! J'ai longuement téléphoné, et cela sans planification préalable, j'ai somnolé en regardant les rayons de soleil sur le parquet, j'ai pris quand même une douche, j'ai pas fait grand chose.

Ce n'est bien sûr pas une raison de crier victoire. Car le plus difficile, c'est de glander et de se sentir réellement bien dans cette situation, et c'est là que je continue à rencontrer d'énormes difficultés... Je ne peux pas m'empêcher de regretter de ne pas faire certaines choses quand je ne fais rien (de constructif). L'Homme et les chats ont plusieurs longueurs d'avance sur moi, mais je ne désespère pas, ils vont finir par me transmettre cet art précieux.

Et vous, êtes-vous des glandeurs heureux ?

(Photo: Ah, les vacances, un véritable camp d'entraînement pour glandeurs!)


4 commentaires:

Blandine a dit…

Quand on admire cette jolie photo on comprend qu'avec le temps qu'il fait à Liège en ce moment, un temps estival avant l'heure où vous vous baignez dans une eau limpide,tu aies envie de glander, je pense que je ferais la même chosedans une situation semblable!
Malheureusement en Bretagne nous sommes au coeur de l'hiver! C'est fou la différence de climat qu'il peut y avoir entre deux endroits séparés de 1000km... peut être allons nous venir nous installer à Liège.... je vais y songer, j'ai tellement envie de glander!

knoiel a dit…

le summum de l'art c de savourer la glande tout en ayant plein d'autres choses à faire...
tout comme j'admire les gens qui travaillent assidûment tout en ayant plein de possibilités de glander...
on ne peut pas tout avoir, mais pour t'exercer et chercher de bons conseils, voici une petite adresse utile: http://gaf.free.fr/html/indexv2.html
site qui d'ailleurs cite voltaire: L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que cela le fatigue

Mecha a dit…

@blandine, oui, les croisières fluviales sur la Meuse sont fort à la mode, et jamais sans pastis!(N'empêche qu'ils annoncent réellement 16-17° pour aujourd'hui!)

@knoiel, merci pour le lien! Toute aide est la bienvenue! C'est vrai que le summum de l'art, c'est de glander alors qu'un travail monstre nous attend...

jacques a dit…

"Glander" im Sinne von müßig sein ist mir so wenig adäquat wie Dir. Immer habe ich dabei das Gefühl, meine Zeit, die doch das Kostbarste im Leben ist, zu verschwenden. Entweder schlafe ich oder ich grüble, wenn ich nicht aktiv bin.