mardi 5 juin 2007

Bon voisinage

Il y a Internet, et puis il y a les bonnes vieilles relations de voisinage.

Notre voisine a plus de 80 ans et ça fait 40 ans qu'elle habite le quartier. Elle n'a jamais eu d'enfant et habite seule une maison grande comme la nôtre. Elle coupe systématiquement l'unique rose de son obscure arrière-cour pour nous l'apporter.


Elle entend mal, nos fêtes ne la dérangent pas, elle nous assure. Nos conversations, moi à la fenêtre, elle dans sa cour, sont prolongées par la répétition de mes réponses. Ses phrases comportent la sonorité typique de la région, traînantes et légèrement ascendantes à la fin. Un français qui réunit allègrement vulgarité et bonhomie.

Elle a deux chats, et dans ma cour je l'entends parfois les appeler: "Bisou, Bisou!" Elle s'en occupe beaucoup alors qu'elle m'a avoué préférer les chiens. Elle leur parle: "Maman n'est pas contente, descends de là!" M'entend-elle aussi converser avec les miens? A sa fenêtre, elle guette parfois les nôtres, qui adorent infiltrer la veranda plastifiée de l'autre voisin. Elle appelle alors jusqu'à ce que j'ouvre la fenêtre et que j'aille les récupérer.

Pour les autres voisins, on n'existe pas, mais ça ne peut réellement me choquer. L'anonymité fait partie de la ville, de la vraie. C'est un peu comme sur Internet...

(Photo: Le voisin d'en face à Amsterdam...je sais, les briques sont les mêmes qu'ici. Il passait ses journées à sa fenêtre. On ne lui a jamais adressé la parole, mais pour nous c'était Jos.)

3 commentaires:

dja a dit…

Un commentaire qui n'a rien à voir avec ton billet, désolée... Je viens de remarquer que tu as mis un lien vers mon blog... Je ne sais pas trop ce qu'on dit dans ces cas là... Mais merci, je suis flattée!

Conny a dit…

Ahh les voisins... A la campagne aussi faut se les soigner ! Le mien m'apporte miel maison, poissons pêchés par ses soins et branches de tilleul avec les fleurs à cueillir soi-même.
En contre-partie, faut bien lui offrir café et causette même quand on en a pas vraiment envie...
Si je pense que ma minette dédaigne les poissons qu'il lui offre pour lui faire plaisir, et qu'il faut à chaque fois que je les fasse disparaître discrètement avant qu'il ne revienne...
Point commun entre nos voisins : la solitude. Le mien a perdu sa fille dans un accident de la route et sa femme l'an dernier par suicide...

Mecha a dit…

@dja Tout le plaisir est pour moi! ;-)

@Conny
Elle est très digne la nôtre, mais derrière on sent qund même un peu le gouffre... Du coup je fais des pauses le matin en ouvrant la fenêtre, pour voir si elle chipote dans sa cour. Et figure-toi, ça me fait plaisir à moi aussi, de bavarder un peu avec elle!