mercredi 28 novembre 2007

A Kampala, apres dix jours de voyage (2)










Ces derniers jours ont ete excessivement denses en vecu en tous genres. Apres l'euphorie des premiers jours, on est fatiguees. Physiquement, mais aussi mentalement. Nous avons donc decide de poser nos bagages trois nuits dans une sympathique auberge de jeunesse un peu a l'ecart du centre-ville de Kampala, histoire de ressourcer, de renouveler notre desir de nouveau. Finalement, nous allons quand meme faire ce celebre rafting sur les sources du Nile, demain, a 80km de Kampala. C'est une grande attraction touristique ici, et c'est tres cher par rapport aux frais de voyage normaux (95$, pour une journee, transport, repas et nuitee comprise), et puis, il parait que c'est vraiment pas pour les cardiaques. Pensez a mon petit coeur demain...

Mais avant de vivre du nouveau, je voulais deposer ici encore les recits de nos expeditions a partir de Fort Portal. Le lendemain de notre arrivee, nous nous sommes installees dans un joli guesthouse au milieu des plantations de the, a une vingtaine de kilometres de Fort Portal, juste au milieu entre le Kibale Forst National Park et les "Crater Lakes". Le premier jour nous avons explore a pied quelques "Crater Lakes", c'etait fabuleux et tellement agreable de marcher de village en village, avec les enfants qui accourent pour inspecter ces creatures bizarres sans peau. Ou nous passons, nous attirons les enfants, ils courent derriere nous, parfois des centaines de metres et lorsque nous nous retournons, ils sont un peu intimides, presque effrayes. Que raconte-t-on sur les Blancs ici? Apparemment, un enfant qui n'est pas sage est menace d'etre puni/enleve par l'Homme blanc. La plupart du temps ils rient a gorge deployee en nous voyant. Ils nous appellent: "How are you?". Nous repondons patiemment, a tous. C'est fatigant d'etre une attraction de cirque. Mais c'etait une journee formidable qui s'est termine par un bain dans les "Mahoma Falls".

Et oui, le lendemain nous avons pu approcher les schimpanzees, apres une petite marche dans la foret tropicale. C'est etrange de les rencontrer, nos plus proches cousins animaux. Mais cette visite a laisse chez moi un petit gout de trop peu...les voir n'est pas suffisant, j'aurais voulu les connaitre mieux..

Mon temps-Internet court, court, court... Je voulais encore vous dire que mon blog est maintenant plus que jamais une espece de maison virtuelle, ou je peux me ressourcer dans votre compagnie, merci. A bientot!

5 commentaires:

lolotte a dit…

Eblouissant mecha! Comme j'aimerais être avec toi...
Merci merci merci de nous donner tant!

jacques a dit…

Je comprends bien que tu veuilles approcher de plus près le petit "Moussert" noir. Mais je me demande comment lui réagirait dans ses branches.
Bonne chance pour le rafting aux sources du Nil.

Conny a dit…

C'est peut-être pas le moment de dire ça, mais en même temps, tu n'auras pas ces messages avant demain soir je pense, donc voilà : Luc a failli y rester, en faisant du rafting pour touristes sur le Zambèze (aucune idée comment ça s'écrit, c'est un fleuve au Simbabwe). Je pense pas pour autant qu'il n'y retournerait pas si c'était à refaire... Voilà, étant donné que tu apprécies de nous retrouver sur de blog, voilà la conny que tu connais bien, si prudente et inquiète pour ceux qu'elle aime !
Alors il ne me reste qu'à te souhaiter un bon Adrenalinkick, et à attendre ton compte-rendu ici.

Mecha a dit…

Bonsoir! Le rafting etait en effet chaud...avec la saison des pluies, beaucoup de pression sur l'eau, le bateau s'est renverse trois fois, une fois j'ai ete projete loin et absorbe par un tourbillon, recrache apres avoir cogne ma levre superieure contre une rame... Heureusement que l'organistaion est tres professionnelle, on etait accompagnes par plein de kayakers qui m'ont repeche. A plus, un peu plus longtemps...

Conny a dit…

aïeaïeaïe...