lundi 14 janvier 2008

Affronter la récolte

Manque de discipline et malhonnêteté intellectuelle, tel est le verdict que je porte actuellement sur moi-même si j'en crois mon inconscient. Dans le rêve de cette nuit, je passais un test en maths que je n'avais pas préparé. Cela ne m'intéressait pas. Je trichais donc, sans aucune gêne, en me servant ostensiblement du manuel scolaire. Mais à la dernière minute, la supercherie est découverte. Je perds la face et tout le monde me regarde de travers. Tzz, elle n'est qu'une tricheuse!

C'est un peu l'équivalent du rêve du grand concert où le rêveur réalise au dernier moment qu'il n'a jamais appris à jouer du piano. C'est bien ce que je ressens face au matériel récolté et qu'il faudra, après une absence de deux mois, analyser de fond en comble. C'est une tâche charnière. C'est le moment où va réellement se dévoiler (ou non) l'intérêt de ma question de recherche. C'est du créatif. Et je m'y mets avec l'enthousiasme d'une fonctionnaire.

La vie était incroyablement douce ces derniers jours, ces dernières semaines, ces derniers mois. Pourquoi se faire du mal? Je suis devenue une enfant gâtée qui ne suit que ses envies, contente d'elle-même. Et qui n'a pas envie de faire ses devoirs en attendant qu'elle soit assez grande pour réaliser son rêve.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Carpe Diem

lolotte a dit…

Comme je comprends tout ça... moi je suis déjà grande (!) et j'ai un mal fou à me mettre au boulot. Là par exemple je devrais réviser car j'ai un partiel demain, et je me laisse aller à une procrastination de bon aloi, je fais le tour des blogs au moins 10 fois, je trouve 1000 raisons de ne pas plonger.
C'est vrai que l'enjeu pour moi n'est pas de débusquer, de faire avancer des questions essentielles et passionnantes. Plutôt d'avoir une bonne note. Une note moyenne me suffira en fait!
Mais le plaisir devient vite un enfermement étouffant, si on n'y prend garde. Bon courage Mecha!!!

Mecha a dit…

Oh lolotte oui, Internet est terrible pour ça, un click, et on est parties dans des espaces sans fin!
C'est gentil, mais je doute malheureusement que mes questions soient si essentielles...c'est d'ailleurs ce qui me freine, la peur de découvrir le côté anodin de mon interrogation. Mais on est jeudi, et j'ai bossé 6 heures, il y a donc au moins un petit progrès au niveau de la discipline!
Et toi, ça a été? C'était quoi ton partiel? (Je me souviens que je me suis beaucoup ennuyée dans les cours psycho un peu bateau de la deuxième année. Plus on avance, plus c'est intéressant)

lolotte a dit…

Merci pour toutes tes questions mecha... en fait je ne passais que deux matières, le reliquat de ma troisième année que je n'ai pu passer l'année dernière par manque de temps. Un cours très intéressant car complètement inédit pour moi sur la psycha anglosaxone, en allant jusqu'à explorer la psycho du self (pourtant fort suspecte par chez nous, purs freudiens et lacaniens). Un autre sur la psychologie sociale à travers la question du féminin et du masculin (thème qui m'interpelle bc mais la prof était nulle).
J'ai bossé d'arrache pied car je n'avais pas été en cours mais les sujets étaient assez décevants, plus des sujets à recracher son cours qu'à inviter à la réflexion...
Je te souhaite plein de désir renouvelé sur ta thèse...

Anonyme a dit…

moving condemned inventory storytelling countless festival darzis dabbs colleagues alison safeguards
masimundus semikonecolori